L'Islam et la raison

L'Islam et la raison

Précédé de "Pour Averroès"

Averroès théologien est un philosophe engagé.
Ce philosophe est à la fois réaliste et idéaliste, ce qui, à tout prendre, vaut mieux que naïf et fanatique. Les hommes politiques qu'il estime avoir façonnés intellectuellement sont censés partager avec la masse, et diffuser, en son sein, la " Loi générale et commune ", c'est-à-dire la Loi religieuse, en même temps qu'ils adhèrent à la " Loi particulière " des philosophes - ce qui est une condition sine qua non de la préservation de leur pouvoir, qui a pour finalité l'avènement du vrai.
C'est pourquoi l'activité philosophique doit être voulue par la Loi religieuse, dont la fin ne peut être que le bien général. Sans l'obligation de philosopher adressée par le Texte coranique aux " hommes de démonstration ", la Loi religieuse ne serait pas vraie, et l'obligation d'adhérer à l'Islam n'aurait pas de pertinence rationnelle. Tel est le message final d'Ibn Rushd, philosophe et théologien musulman.
Il ne paraît pas qu'il ait perdu beaucoup de son actualité.