Concepts fondamentaux de la philosophie antique

Concepts fondamentaux de la philosophie antique

Le cours Concepts fondamentaux de la philosophie antique a été professé par Martin Heidegger à l'Université de Marbourg pendant le semestre d'été 1926, alors que le philosophe travaillait à l'achèvement d'Être et Temps. Il vient après le cours sur les Concepts fondamentaux de la philosophie aristotélicienne, du semestre d'été 1924, et sur Le Sophiste de Platon du semestre d'hiver 1924-1925, et constitue un document capital pour cerner l'interprétation heideggerienne de la pensée antique à l'époque de l'ontologie fondamentale. À la différence des cours qui l'ont précédé, ce texte n'est pas consacré à un penseur en particulier, mais son ambition est essentiellement plus vaste : il vise à retracer les étapes de la constitution de l'ensemble de la pensée grecque en examinant une série de « concepts fondamentaux concrets bien déterminés » tels que « être - vérité, principe - cause, possibilité - nécessité, relation, unité, multiplicité, nature, vie, connaissance, énoncé - preuve ». Au-delà de ces notions et à travers elles, c'est bien le destin de toute la pensée occidentale qui est en question.
Heidegger nous fait assister ici à la genèse de la philosophie elle-même, c'est-à-dire à cette pensée radicalement critique qui scinde et différencie l'être de l'étant, et qui s'est développée en Grèce à travers une succession de figures majeures qui vont de Thalès à Aristote, « sommet de la philosophie antique ».